Aller au contenu principal
slide IMPACT

Le projet « IMPACT » ou le temps de la rupture dans la coopération universitaire

La rupture !

L’université de Lomé, à travers son projet « Impact », porté par le Centre d’Informatique et de Calcul (CIC) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI), s’ouvre à un nouveau mécanisme de coopération universitaire intégrée en faisant son entrée remarquable dans le consortium du « Partenariats avec l’Enseignement supérieur Africain » (PEA), un programme du gouvernement français, destiné à financer des partenariats universitaires ambitieux dans les secteurs prioritaires pour le développement.  En effet, « IMPACT », (Ingénierie en Mathématiques Programme d’Accompagnement et de Coopération avec le Togo), est un projet novateur, imaginé dans le cadre d’un partenariat entre l’UL et trois grandes écoles françaises : Université de Technologie de Troyes (UTT), Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) et École Mines Telecoms d’Albi (groupe IMT).

 

CIC1.jpg ok_0

 

Au cours des quatre (4) prochaines années, Impact accompagnera l’UL dans la mise sur pied d’un système pédagogique complet et cohérent de formations à l’ingénierie en Mathématiques appliquées (logistique, informatique, data analytics) de la licence au doctorat. Les universités de technologie et écoles d’ingénieur françaises partenaires, apporteront une expertise en structuration, déploiement et contenu de l’offre de formation. Des modalités pédagogiques innovantes, alternance, pédagogie par projet, développement de l’entrepreneuriat, seront mis en place dans le cadre de ce nouveau cursus pour renforcer les liens entre l’UL et les acteurs du monde socio-économique togolais.

CIC2.jpg  ok_1

 

A l’issue du PEA, les premiers docteurs formés en cotutelle auront été diplômés et ce soutien à la formation des docteurs devra se poursuivre au sein du consortium. Toutes les formations seront délivrées en doubles-diplômes franco-togolais, intégrées dans les activités économiques du Togo, renouvelant les approches pédagogiques tout en articulant le potentiel et les contraintes locales, avec un objectif de formations de haut niveau aux standards internationaux et reconnues par la Commission des titres d’ingénieur (L et M) en France. Les formations offriront des modalités d’alternance et d’accompagnement à l’entrepreneuriat avec à la clé, un volet pour la formation des « futurs » enseignants-chercheurs.

 

ENSI 2.jpgok_

 

En privilégiant la logistique, l’informatique, l’intelligence artificielle et le big data, le projet IMPACT fait le choix pragmatique de répondre à la vocation du Togo d’être un pays de services, vocation réaffirmée dans le premier axe stratégique du PND : « mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ». Il en est de même avec le nouveau Lomé Data Centre qui vient d’être inauguré par le Chef de l’État dont le projet IMPACT sera un atout majeur pour la maîtrise du numérique par le Togo. Les formations d’ingénieurs dans le domaine des mathématiques appliquées, en informatique (big data, IA) et en génie industriel (logistique) et d’une école doctorale binationale, permettront à terme, à la ville de Lomé, de disposer de la main d’œuvre qualifiée et de l’expertise nécessaire pour asseoir son statut de zone économique exclusive (ZEE) et de place financière régionale.

 

ENSI.jpg ok

 

La gouvernance universitaire axée sur l’ouverture, mise en place par le Président de l’Université de Lomé, le Professeur Dodzi Komla KOKOROKO, est en train de faire ses preuves. Le projet « IMPACT » doit conduire dans les dix prochaines années, à l’émergence d’un pôle technologique Mathématiques appliquées – informatique – logistique à l’UL.  Le Président de l’UL adresse ses félicitations à l’équipe du PROJET et invite la communauté scientifique à des projets innovants à même de ressortir la résilience de l’UL en cette période de COVID-19.

 

IMPACT.jpg OK